De Saint Paul à Saint Hubert, une révélation Jean-Marc Noyelle

, par Estela Torres

De Saint Paul à Saint Hubert, une révélation

Il y a un parallèle à faire entre St Hubert et la conversion de St Paul sur le chemin de Damas : dans les deux cas une apparition va changer leur vie (Actes 9:3-18, Actes 22:3-18, Actes 26 :9-23)

"Actes 26:13 Vers le milieu du jour, ô roi, je vis en chemin resplendir autour de moi et de mes compagnons une lumière venant du ciel, et dont l’éclat surpassait celui du soleil.14 Nous tombâmes tous par terre, et j’entendis une voix qui me disait en langue hébraïque : Saul, Saul, pourquoi me persécutes-tu ? Il te serait dur de regimber contre les aiguillons.15 Je répondis : Qui es-tu, Seigneur ? Et le Seigneur dit : Je suis Jésus que tu persécutes."
.... 19 En conséquence, roi Agrippa, je n’ai point résisté à la vision céleste :
20 à ceux de Damas d’abord, puis à Jérusalem, dans toute la Judée, et chez les païens, j’ai prêché la repentance et la conversion à Dieu, avec la pratique d’oeuvres dignes de la repentance"

©Brueghel

Or quelle est l’apparition devant St Hubert ? Un magnifique cerf portant une croix dans ses bois. Ne peut-on appliquer là aussi cette parole implicite telle que la vécut St Paul sur le chemin de Damas : "Je suis Jésus que tu persécutes" ? Le passé de chasseur de St Hubert n’est pas cité comme un exemple moral dans la légende :

"Un jour de printemps, plus exactement le jour du Vendredi Saint (676) [dans certains écrits, on parle de Noël de l’an 699], Hubert partit à cheval à la chasse dès les premières heures de l’aurore dans les forêts d’Andage (bois de Champlon, dans l’Ardenne de la Belgique actuelle). Du givre était répandu sur les arbres ; du brouillard flottait aux creux des vallons ; quelques flocons de neige tombaient. Et comme il commençait à chasser, un cerf dix-cors, entièrement blanc, d’une taille extraordinaire, bondit et s’élança devant lui, l’entraînant dans les profondeurs de la forêt.

Après plusieurs heures, le cerf ne montrait toujours aucune fatigue alors qu’Hubert était rompu. Soudain, le cerf s’arrêta net ! Dans une vision de lumière, Hubert vit le cerf blanc avec entre ses bois l’image d’une croix étincelante et il entendit une voix qui lui disait : "Hubert ! Hubert ! Jusqu’à quand poursuivras-tu les bêtes dans les forêts ? Jusqu’à quand cette vaine passion te fera-t-elle oublier le salut de ton âme ?"
Hubert, saisi d’effroi, se jeta à terre et interrogea la vision : "Seigneur ! Que faut-il que je fasse ?"

http://www.st-hubert-du-grand-val.org/ACCUEIL004.pdf

N’y a-t-il pas un parallèle étonnant entre ces deux révélations ? St Hubert comme St Paul vont ensuite radicalement changer et abandonner leur pratique antérieure après une apparition divine miraculeuse ... et s’il s’agit d’un conte, quelle étonnante réflexion sur l’acte de chasse qui peut évoluer vers une vie paisible avec les animaux !

Un parallèle peut-être à faire aussi avec l’évêque de Reims, St Rémi, baptisant Clovis :

"Courbe-toi, fier Sicambre, adore ce que tu as brûlé et brûle ce que tu as adoré."

Jean-Marc Noyelle