Les animaux ont-ils une âme ?

  • Can We Become Again As Children ? Dr Alma Massaro

    I recall, as a child, spending my summers at my grandparents in a little village on the hills surrounding the city of Turin. They were farmers and I had the chance to become familiar with numerous animals. They also had a cow and a bull. I was not allowed to enter their barn alone and could only stand on the doorstep looking at them.

  • Le Salut pour les animaux ? - Béatrice Kirch-Tougard

    Cette question est-elle provocatrice ou simplement sans fondement ? Pourtant, ouvrons la Genèse. Dès le premier chapitre de ce premier livre, nous voyons Dieu créer les animaux et apposer sa signature à son œuvre par un regard et une parole d’amour : Dieu les bénit (Gn 1, 22). Or, la bénédiction a ceci de particulier qu’elle s’avère définitive, tel un sceau : Le plan du Seigneur demeure pour toujours, les projets de son cœur subsistent d’âge en âge (Ps 33, 11). Dieu choisit donc de donner sa parole une fois pour toutes et de ne jamais revenir sur celle-ci : son amour est éternel.

  • L’âme des animaux - Jean Nakos

    Qu’est-ce que l’âme ? De Platon et d’Aristote à C.S Lewis en passant par Maimonide, tous ceux qui croient à l’existence de l’âme s’accordent pour dire qu’elle est le principe même de la vie. Mais la bêtise humaine n’ayant pas de limites, beaucoup ont cru nécessaire de se poser et de poser des questions aberrantes du genre : les femmes ont-elles une âme ? Les Noirs ont-ils une âme ? Les Indiens ont-ils une âme ? Les esclaves ont-ils une âme ?

  • Les animaux ont-ils une âme ? - Père Preste

    (…) L’Église a toujours pensé que les animaux avaient une âme, différente certes de la nôtre, mais une âme quand même : Animus : Principe de vie afférent au corps. Anima : Principe de vie supérieur qui doit normalement conduire à la participation à la grâce de Dieu, si elle est acceptée par l’homme, qui reste libre de la refuser, puis à la contemplation de la Trinité, dans l’éternité après la mort.

  • L’amour des animaux - Charles Wackenheim

    Les animaux ont-ils une âme ? Peut-on les dire immortels ? La promesse d’une résurrection et d’une nouvelle création les concerne-t-elle au même titre que les humains ? Certes, la Bible place l’homme au centre et au sommet de l’univers, mais c’est pour confier au genre humain la gérance responsable de la création. L´homme ne mérite sa position privilégiée que dans la mesure où il exerce cette mission qui l’associe au Créateur et que le poème de la création applique au monde animal au point d’exclure les bêtes de l’alimentation humaine (Gn 1 ,29).