Certains chrétiens se sentent concernés

, par Pierre

Extrait de l’édition de Sept/Oct ’90 de Agscene - journal de Compassion In World Farming.

katia Bourdarel

"La Confession de Glauberg", est une déclaration de théologiens et de pasteurs chrétiens selon laquelle "Nous avons échoué en tant que chrétiens parce que nous avons oublié les animaux... nous n’avons pas... servi nos plus petits frères les animaux", etc.

La Confession déclare un changement d’attitude, appelle l’Eglise à regagner la confiance des chrétiens qui l’ont quittée en désespérant de son attitude envers les animaux, et appelle tous les chrétiens à faire du souci des animaux une question œcuménique.

Originaire d’Allemagne, la Confession a une liste de signataires d’une longueur encourageante. Jusqu’à présent, il n’y a que les noms suivants d’ecclésiastiques britanniques : Le Révérend Lord Soper, le Révérend James Thompson d’Aberdeen, le Révérend Gordon Clark de Tunbridge Wells, le Père Oswald Clarke de Londres, le Révérend Norman Kelly de Rochford, Essex, le Révérend Dr Andrew Linzey de l’Université d’Essex, le Révérend Allan Old d’Edimbourg, le Révérend Eric Taylor de Londres et le Père Trevor Thorpe de North Weald, Essex.

katia Bourdarel

La Confession de Glauberg

Nous confessons devant Dieu, le Créateur des Animaux, et devant nos semblables :

Nous avons échoué en tant que chrétiens, parce que nous avons oublié les animaux dans notre foi.

En tant que théologiens, nous n’étions pas prêts à nous opposer contre les tendances scientifiques et philosophiques hostiles à la vie avec la théologie de la création.

Nous avons trahi la mission diaconale de Jésus, et n’avons pas servi nos plus petits frères, les animaux.

En tant que pasteurs, nous avons eu peur de donner de la place aux animaux dans nos églises et nos paroisses.

En tant qu’Église, nous sommes restés sourds aux "gémissements" des animaux maltraités et exploités.

Glauberg, printemps 1988.

La Déclaration du Royaume pacifique du Dr Linzey

Nous affirmons notre croyance dans le Royaume de paix ;

Que Dieu le Créateur a voulu une création pacifique pour toutes les créatures, représentée dans la Genèse par le commandement original d’être végétarien (1.29-30) ;

Les prophètes témoignent d’un temps où ce Royaume sera accompli, comme le dit Isaïe : "Le lion se couchera avec le veau ... ils ne feront ni mal ni destruction sur toute ma montagne sainte" (Is. 11.1-9) ;

Que ce Royaume est proclamé par notre Seigneur Jésus-Christ qui nous fournit un modèle de seigneurie exprimée dans le service : s’occuper des pauvres, guérir les malades et laver les pieds de ses disciples ;

L’Esprit de Jésus agit dans nos cœurs pour reconnaître la souffrance et le travail de toute la création (Rom. 8. 18-24) et pour servir les autres créatures comme le Christ l’a fait pour nous :

Ce Royaume sera manifesté par la réconciliation de toutes les créatures avec le Christ dans un nouveau ciel et une nouvelle terre où la mort et la douleur n’existeront plus ;

En reconnaissance de ces croyances, nous cherchons à devenir des signes du Royaume pacifique en vivant autant que possible de manière non violente avec les autres créatures.

Nous anticipons le Royaume à venir en adoptant dès maintenant le régime alimentaire de l’âge à venir et en vivant comme des végétariens éthiques.

Notre prière quotidienne - comme notre Seigneur nous l’a enseigné - est que "la volonté de Dieu soit faite sur la terre comme au ciel".

Nous invitons nos frères chrétiens à prier cette prière avec nous et à exercer un ministère semblable à celui du Christ envers toutes les créatures sensibles de Dieu.

Texte original : https://www.all-creatures.org/cva/declaration.htm

katia Bourdarel